C’est quoi ?

La fermentation lactique est un processus chimique naturel qui débute par une glycolyse. Un autre processus qui oxyde le glucose en acide ce qui permet de produire de l’énergie.

Pour faire simple, la fermentation lactique (ou lacto-fermentation) travaille sur le glucose ( ou les sucres) pour en produire des bactéries. Des bactéries lactiques qui permettent au métabolisme de continuer à produire de l’énergie. Un mécanisme qui peut faire peur, mais qui est tout à fait naturel. Il est même possible de l’observer dans la nature. Il se retrouve sous plusieurs formes. On le trouve dans les produits laitiers, par exemple les fromages qui sont le résultat d’une fermentation lactique. Ou encore, dans le pain, qui avant d’être fabriqué avec de la levure chimique, il était fait avec du levain (pour plus d’information voire notre article sur le levain.) Car avant l’arrivée de la pasteurisation ou de la réfrigération, l’Homme fermentait ses produits.

C’est ainsi qu’il a permis la conservation de la nourriture de différents peuples à travers le temps.

 

Comment fermenter mes aliments ?

Pour cela rien de plus simple!

Il vous faut :

  • Des produits bio, locaux et de saison (bien nettoyer ses fruits et ses légumes, il ne faut pas de terre)
  • De l’eau
  • Du sel (pas nécessaire)
  • Un récipient en verre qui se ferme hermétiquement

Il ne reste plus qu’à tout mettre dans le récipient et attendre minimum trois semaines!

Quelques exemples dans l’histoire :

Au temps des hommes préhistoriques, pour éviter le développement de maladie et pour conserver sur du long terme, la viande de la chasse était simplement trempée dans l’eau.

Un exemple avec le pain chez les hébreux, avec la sédentarisation des populations, ils ont commencé à cultiver du blé et on commencé à le fermenter. C’est là que l’on retrouve les premières traces de levain.

Le voyage de Christophe Colomb! Un problème se posait, comment conserver de la nourriture pour autant de personnes pour un voyage aussi long. La fermentation des fruits et légumes à permis que l’équipage ait à manger tout au long du voyage.

Mais au milieu du XIXe siècle,  un scientifique nommé Louis Pasteur réalise des expériences. Il est connu pour avoir découvert un vaccin contre la rage, mais il donne aussi son nom à la pasteurisation. Un autre processus qui a permis de grandes avancées en termes d’hygiène et de production. Mais c’est aussi un processus qui vise à tuer toutes les bactéries. Les antibiotiques font leur apparition.

A la fin de sa vie Pasteur fait cette grande découverte que sont les antibiotiques. Des produits qui tuent toutes les bactéries qui risqueraient de propager ou de développer des maladies. Ils ne sont pas un problème, mais c’est plutôt l’utilisation qui en a été faite. C’est là que débutent les grands dysfonctionnements. La prise d’antibiotique est excessive et ils sont utilisés dans un contexte non approprié. Ils sont pris dans un cadre préventif, ce qui habitue le corps à ne plus être face à des bactéries qui sont essentielles à notre survie.

La fermentation lactique permet de réintroduire ces bactéries que nous avons pu perdre au fil du temps…